Poèmes en Retz


Aller au contenu

Souvenirs

Rêveries


Si jamais tu reviens, un beau jour, me saluer
Me reconnaîtras-tu après toutes ces années
Serais-je encore pour toi celle que tu as aimée
Au printemps de ta vie en tes folles années.

Reverrais-je dans tes yeux l’étincelle d’amour
Qui brillait autrefois au temps des heureux jours
Les années ont passé, ma mémoire a gardé
Le souvenir intact d’un visage adoré.

Aurais-tu oublié nos baisers, nos caresses
Aurais-tu effacé ces moments de tendresse
Notre amour de jeunesse est-il enseveli
Au fond de quelque tombe au cimetière de l’oubli.

Je voudrais remonter dans les couloirs du temps
Afin de t’enlacer ne serait-ce qu’un instant
Sentir tout contre moi la chaleur de ton corps
Te dire, mon cher amour, combien je t’aime encore.

La ronde des beaux jours à nouveau s’est ternie
Je me retrouve seule face au grand infini
La mer a effacé les merveilleux émois
Que nous avions, ensemble, sur la plage, toi et moi.



Musique: Albert GOLDSTEIN
"Quelques notes pour celle que j'aime"
Licence creative common BY-NC-ND
www.easyzic.com

Page d'accueil | Nature | Rêveries | Animaux | Contact | Plan du site


Copyright©2008 - nom de domaine: neodomaine - www. neodomaine.com - WebSite X5 Evolution - 01 déc 2018 - | orianedejade@msn.com

Retourner au contenu | Retourner au menu